News   |   Works   |   Books and Mutiples   |   Exhibitions
  Archives   |   Documentation (fr)   |   Bio + Contact



︎︎︎ SÉLECTION RÉCENTE ︎︎︎

artpress N°508
Texte de Julie Chaizemartin, mars 2023

Fluide Glacial n°552
Texte de Thomas Bernard, juin 2022

LES ARTS DESSINÉS n°16
Entretien avec par Axelle Vianney, septembre 2021

Drawing factory, dessins à tous les étages
Stéphanie Dulout, thegazeofaparisienne.com, 13 mai 2021

L’encyclopédie des Mauvais Genres
Entretien avec Céline du Chéné, France Culture, 9 janvier 2021

Phantasma
Franck Guyon, septembre 2020

Avec des “squelettres”
Libération, article de Clémentine Mercier, 6 mai 2020

revue Point Contemporain #16
Entretien avec Valérie Toubas et Daniel Guionnet, mars 2020

Chaosmose
Jean-Paul Gavard-Perret, à propos du livre FAIM FEU SANG, décembre 2017

Nouvelles Fictions, un monde en transition
Pauline Lisowski, Le corridor de l'art, décembre 2017

Gouffres, “Squelettres”, et Résurgence
Jean-Paul Gavard-Perret, 2016

Ces esprits qui nous gouvernent
Anne-Cécile Guitard, pour le musée Canel, janvier 2014

Outremondes
Nathalie Desmet, pour le musée Canel, janvier 2014

Les cauchemars s'amusent !
Christian Tangre, mai 2014

Una fucina di immagine
Entretien avec Lisa Rampili pour Ultrafilosofia, 2013
MÉTAMORPHOSE ET DISPARITION

Les lieux où j’ai habité ont toujours eu une influence sur mon travail. J’ai vécu longtemps près d’une vaste forêt, lieu fortement lié à nos origines et concentrant tous les fantasmes.
Enfant, les musées qui avaient trait aux sciences naturelles m’intriguaient particulièrement, comme la Galerie de Paléontologie et d’Anatomie comparée ou celle de Géologie et de Minéralogie, thématiques que j’explore toujours actuellement à travers une vision fantastique.
Plus généralement l’idée de métamorphose est omniprésente dans mon travail, que ce soit dans les formes mêmes ou certains procédés comme le dessin automatique. J’appréhende cette notion et ses ramifications dans une certaine ampleur ; disparition des lieux et des corps, mondes invisibles et illusion. Par là-même je m’intéresse au mystère de l’apparition de la vie sur Terre, aux mythes, aux rites, aux civilisations disparues. Je m’inspire en partie de ces éléments pour formuler des récits fragmentaires où l’on éprouve le grotesque, l’étrange et le rêve.

J’entretiens aussi un lien particulier avec la fiction, que ce soit avec la littérature ou le cinéma de genre et défini mon univers avec l’oxymore horrifique merveilleux, inspiré par la lecture de l’œuvre de Marcel Schwob.

Bien que ma pratique soit très variée, le dessin en est le socle fondateur. Il entre en dialogue avec mes autres pratiques au sein d’installations, proposant des va-et-vient formels et conceptuels, des sentiers à défricher possiblement par le regardeur.

Une part de mon travail prend également forme à travers l’édition, avec des livres, des artzines ou des multiples, autonomes ou complémentaires de projets et d’expositions.  




︎

Il y a la nuit, la peur et le rire
// Horrifique-Merveilleux //
Un passage, un tunnel
Sortir de la feuille, sortir du cadre
Miniaturiser le paysage
Recréer un monde par touches, morcelé, parcellaire
Invisible et fantastique
Des êtres souches, champignons peut-être, rameaux et pierres
Rappellent un monde de vestiges
Un monde irréel
En suspens
Dans lequel l’œil guette
L’œil grotesque, effroyable et drôle à la fois
// Horrifique-Merveilleux //
Alors on rêve d’un son ténu
Lointain
Pour rituels amusants
On rêve une danse
Une transe
Provenant de temps immémoriaux

︎